Conférences

Robert Cloutier Monique Montpetit

Les salons littéraires et les cabinets de lecture, ancêtres de nos bibliothèques

Comme les humains, les institutions ont des ancêtres. C’est le cas de nos bibliothèques publiques. Deux de ces ancêtres sont les salons littéraires et les cabinets de lecture. Les premiers ont connu un vif succès dans la société polie de France du XVIe siècle au XIXe siècle mais aussi chez nous. Quand au cabinet de lecture, ils étaient si populaires que la police y mattais régulièrement des émeutes. Comment ces deux institutions ont-elles influencé nos bibliothèques actuelles?

Les familles pionnières de la seigneurie de La Prairie (1667-1687)

M. Tremblay, historien, généalogiste et président de la Société d’histoire de La Prairie, travaille sur l’histoire des familles pionnières de la seigneurie de La Prairie depuis quelques années. Par ses recherches, il a isolé une vingtaine de familles qui s’installent à La Prairie durant les vingt premières années de son existence et qui sont encore présentes (par le patronyme) sur le territoire de nos jours. Dans sa conférence, en plus de décrire le rôle de plusieurs acteurs clés dans l’histoire de la création de la seigneurie de La Prairie (les autochtones, les Jésuites, le régiment de Carignan-Salières, les Filles à marier/Filles du roi et finalement les colons), il expliquera aussi les critères de sélection qui ont mené à la création de la liste finale des familles pionnières ainsi que leur regroupement en quatre catégories : les soldats, les artisans/gens de métier, les coureurs des bois et les habitants.

Réal Houde

Réseaux familiaux et anciens Acadiens à l’époque des Patriotes de 1830 à 1837

Des Patriotes d’origine acadienne. Est-ce une surprise après le traumatisme vécu en Acadie et l’arrivée douloureuse à Québec entre 1755 et 1759? Qui les a accueilli? Le conférencier partagera certains fruits de sa recherche sur l’époque des Patriotes. Un regard original, sur cette période agitée.

La Prairie, 350 ans d’une riche histoire

Il aura fallu trois siècles et demi à La Prairie pour franchir les étapes qui ont mené de la mission amérindienne des origines à la municipalité d’aujourd’hui. Cette histoire vaut d’être racontée et son récit devrait susciter chez l’auditeur tant la fierté de son appartenance que le désir d’en connaître davantage. /// Cette conférence aura exceptionnellement lieu au Centre Multifonctionnel Guy Dupré. 500, rue Saint-Laurent, La Prairie.

Le fric en Amérique

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les wampuns, le troc, les écus d’or, la livre tournois, la monnaie de cartes à jouer, le dollar, le sou du Patriote, la fondation des banques canadiennes et canadiennes-françaises…

Se griser de tendresse

Après une brève incursion sur l’historique, le conférencier inspiré de sa propre collection, vous amène à découvrir différents aspects de la facture artisanale de la carte postale ancienne et des éphémérides épistolaires idylliques de sa famille datant de 1900 à 1914.

André-Carl Vachon

Les Acadiens déportés qui acceptèrent l’offre de Murray

En 2016, nous commémorons le 250e anniversaire de l’arrivée au Québec des Acadiens qui furent déportés au Massachusetts, au Connecticut, en Pennsylvanie et à New York. C’est après avoir entendu parler de la Proclamation du gouverneur James Murray (1er mars 1765), qui offrait des terres gratuitement aux nouveaux immigrants, que les Acadiens déportés en Nouvelle-Angleterre demandèrent la permission d’immigrer au Québec. Après délibérations, le gouverneur Murray accepta d’accueillir ces Acadiens dans la Province of Quebec. Le premier bateau arriva au port de Québec le soir du 31 août 1766. Aujourd’hui, ce sont 4,8 millions de Québécois qui ont des origines acadiennes, dont plusieurs sont les descendants de ces Acadiens ayant choisi le Québec comme terre d’accueil. /// BIOGRAPHIE /// André-Carl Vachon est un fier Québécois d’origine acadienne. Il s’intéresse à l’histoire et à la généalogie acadienne depuis 1993. Il est l’auteur de plusieurs articles dans diverses revues d’histoire et de généalogie depuis 1994. Sa carrière d’auteur commença en 2008 avec la publication de la collection Être en société, matériel didactique du cours d’éthique et culture religieuse. Il est également l’auteur de l’essai Les déportations des Acadiens et de leur arrivée au Québec, qui fut publié aux éditions La Grande Marée, en 2014. Ce best-seller reçut plusieurs prix et distinctions : Prix Percy-W. Foy 2014, Prix Acadie-Québec 2015, 2e place et mention du jury du Prix France-Acadie 2015, l’un des 84 meilleurs livres publiés en 2014 (SODEP) et 3e position des 10 coups de coeur culturels 2015 (Acadie Nouvelle). M. Vachon est aussi l’auteur de l’essai Les Acadiens déportés qui acceptèrent l’offre de Murray, qui fut également publié aux éditions La Grande Marée, au printemps 2016. M. Vachon est également conférencier en histoire et généalogie acadienne depuis 2013. *** Note : cette conférence aura exceptionnellement lieu un mercredi.

Chambly 1665-2015 – 350 ans d’histoire

En élevant un premier fort, le 25 août 1665, les troupes du capitaine Jacques de Chambly marquaient la naissance de la seigneurie de Chambly.

Cette conférence présente l’histoire de Chambly sous le régime de la Nouvelle-France, sous l’invasion américaine et sous la guerre de 1812 (complexe militaire britannique). Elle traite également de son industrialisation du 19e siècle jusqu’à l’aube du 21e siècle.
/// Biographie /// Louise Chevrier est romancière, journaliste et historienne. Elle a été présidente de la Société d’histoire de Chambly pendant huit ans. Elle est l’auteure de Marguerite et de Julie et Salaberry, dans la collection Les chroniques de Chambly.

Je

Monsieur Brossard, entomologiste et globe-trotter célèbre, est un retraité qui ne connaît pas le repos. Grâce à sa conférence dynamique portant sur des sujets variés, il vous expliquera comment planifier votre retraite et comment l’occuper avec diverses activités de nature historique. Cette conférence où règne les anecdotes de voyages et les expériences de vie sera empreinte de notions d’anthropologie, d’histoire et de généalogie.

/// Biographie ///

Grand communicateur ayant à son actif de nombreuses conférences en entrepreneurship, motivation, gestion, passion, ainsi que sur l’environnement, la terre, l’éducation, le devenir des jeunes et le rôle des parents, pour différentes corporations, Monsieur Georges Brossard a d’abord une formation de notaire, métier qu’il a exercé pendant quinze années à Brossard. Mais nous le connaissons surtout pour son cheval de bataille : réconcilier les humains avec le monde des insectes et rendre l’entomologie accessible à tous. Pour cela il lui fallait un lieu : c’est ce qui l’a poussé à fonder l’insectarium de Montréal ainsi que ceux de Shanghai, de Terre Neuve, de New-Orleans et de Québec.

LE PATRIOTISME EN JUPON

Au début du 19e siècle, le peuple canadien cherche à conquérir ses droits et à protéger ses libertés. Quelle place laissait-on aux femmes pour militer et même pour se battre contre le despotisme ? Anne-Marie Sicotte a trouvé moult traces des combattantes d’autrefois au fil de ses recherches pour sa fresque romanesque patriote en deux cycles, « Le pays insoumis » et « Les tuques bleues ».