Conférences

Philippe Boulanger

L’héritage médiéval au Québec et à La Prairie

Tous connaissent les origines françaises du Québec, mais ces origines remontent également loin dans le temps, jusqu’au Moyen Âge. Que ce soit dans ses institutions laïques ou religieuses, sa culture, ou tout simplement sur son drapeau, le Québec et même La Prairie cachent de nombreux héritages médiévaux que les explorateurs et colons ont apportés avec eux en traversant l’Atlantique au XVIe siècle.

Passionné d’histoire, Philippe Boulanger a complété un baccalauréat ainsi qu’une maîtrise en histoire. S’étant spécialisé en histoire médiévale, il donne depuis des entrevues et des conférences pour démystifier cette période mal connue et parfois malmenée. De plus, il travaille depuis plus de 15 ans dans le monde muséal en plus d’avoir enseigné au Cégep.

Endroit: Théâtre du Vieux-La Prairie

247, rue Sainte-Marie, La Prairie

Heure: 19 h 30

Prix : gratuit pour les membres, 7,50$ pour les non-membres.

Réal Fortin

Des îles du Richelieu… entre légende et réalité

La conférence Des îles du Richelieu… entre légende et réalité est une sélection des grands moments de notre histoire nationale vécus dans un cadre insulaire.

Que l’on songe à l’île aux Têtes où s’est vécu un drame autochtone et qui est aujourd’hui entourée d’épaves. Que l’on songe à l’île aux Noix où s’est déroulé le dernier combat de l’histoire de la Nouvelle-France. Que l’on songe aux îles Saint-Jean qui auraient failli retarder la publication du premier journal francophone unilingue au Canada en 1778 mais aussi lieu de fraye du chevalier cuivré. Que l’on songe à l’île Fryer qui garde en mémoire des secrets tantôt historiques tantôt légendaires de Loyalistes venus se réfugier ici lors de la Révolution américaine. Que l’on songe enfin à l’île aux Cerfs où un fils d’officier du régiment des Meurons y a construit un imposant manoir qui a été transformé en hôtel prestigieux. Rappelons que certaines de ces îles sont maintenant des parcs naturels protégés ; il en sera également question.

Bref, ce choix a été tiré du livre Histoire des îles du Richelieu de Réal Fortin.

 

Enseignant à la retraite, Réal Fortin a initié quelques découvertes de sites archéologiques notamment ceux des casernes de Blairfindie, de l’usine de la St. Johns Chinaware et du fort Sainte-Thérèse.

Il a été cofondateur et président du Musée régional du Haut-Richelieu, chroniqueur dans différents journaux et revues et auteur d’une trentaine de publications à caractère dramatique et historique. Mentionnons Bateaux et épaves du Richelieu (1978), Poterie et vaisselle de Saint-Jean (1982), La guerre des Patriotes (1987), Le fort Sainte-Thérèse et la Nouvelle-France (2005), Mythes et Légendes du Richelieu (2007), Le fort de Chambly (2007), Les derniers jours de la Nouvelle-France (2010) et Clément de Sabrevois de Bleury (2012).

En 2010, il a été nommé Patriote de l’année par la Société des Patriotes du Québec. Deux années plus tard, la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu lui a remis le prix Passeur culturel en reconnaissance de son apport culturel chez les jeunes générations. La même année, l’Association québécoise d’interprétation du patrimoine lui a décerné le Prix du mérite en interprétation, volet communautaire.

Endroit: Théâtre du Vieux-La Prairie

247, rue Sainte-Marie, La Prairie

Heure: 19 h 30

Prix : gratuit pour les membres, 7,50$ pour les non-membres.

Gilbert Desmarais

Les Autochtones du Québec et les Rébellions de 1837-1838

Dans la conférence Les Autochtones du Québec et les Rébellions de 1837-1838, il sera question de la place des Premières Nations dans les rébellions patriotes. Souvent oubliés dans l’histoire de cette période, les Autochtones y ont pourtant tenu un rôle important et complexe. Cette conférence se fera en trois volets : d’abord, un court résumé de l’histoire des Premières Nations au Québec; ensuite, une présentation de la situation dans les années 1830; et, finalement, un résumé de la participation des Autochtones aux Rébellions de 1837-1838.

Historien avec une maîtrise en histoire de l’Université du Québec à Montréal, Gilbert Desmarais est co-auteur des livres Montréal : 375 ans d’histoire (2016) et Les enfants de la Nouvelle-France (2020) publiés aux Éditions Bayard Canada. Depuis une vingtaine d’années, il anime des sites patrimoniaux au Canada et aux États-Unis avec divers groupes de reconstitution historique.

Endroit: Théâtre du Vieux-La Prairie

247, rue Sainte-Marie, La Prairie

Heure: 19 h 30

Prix: gratuit pour les membres, 7,50$ pour les non-membres.

Marie Lavigne, Michèle Stanton-Jean

Joséphine Marchand et Raoul Dandurand. Amour, politique et féminisme.

Les deux auteures de l’ouvrage publié chez Boréal en 2021 expliqueront à l’aide d’un diaporama les principales étapes de la biographie et des réalisations de Joséphine Marchand-Dandurand et de Raoul Dandurand, un couple engagé qui, s’épaulant l’un l’autre durant quarante ans, a travaillé en culture, éducation, langue française et politique à faire avancer la réflexion et l’action sur ces sujets. Dans un Québec encore assez traditionnel en ce qui concerne la division des rôles des femmes et des hommes: femmes à la maison et hommes au travail, ils ont, dans une merveilleuse connivence, fait éclater la cloison entre la vie privée et la vie publique.

Historienne de formation, Marie Lavigne est coauteur de L’Histoire des femmes au Québec depuis quatre siècles (1982, 1992) du collectif Clio, et a également publié, avec Yolande Pinard, Travailleuses et féministes. Les femmes dans la société québécoise (Boréal express, 1983). Elle a notamment été présidente-directrice générale de trois organismes gouvernementaux : le Conseil du statut de la femme, le Conseil des arts et des lettres du Québec et la Société de la Place des Arts de Montréal. En 2014, elle a été faite chevalière de l’Ordre national du Québec.

Michèle Stanton-Jean est diplômée en histoire et détient un Ph.D. en sciences humaines appliquées. Elle a été sous-ministre de la santé du Canada, représentante du Québec à l’UNESCO (Paris) et conseillère à la mission canadienne auprès de la Commission européenne (Bruxelles). Elle est actuellement chercheuse invitée au Centre de recherche en droit public à l’Université de Montréal. Elle est co-autrice de L’Histoire des femmes au Québec depuis quatre siècles (1982, 1992), du collectif Clio, et de la biographie Idola Saint-Jean, l’insoumise (Boréal, 2017), avec Marie Lavigne. Michèle Stanton-Jean est chevalière de l’Ordre national de la Légion d’honneur de France et officière de l’Ordre national du Québec.

Endroit: Théâtre du Vieux-La Prairie

247, rue Sainte-Marie, La Prairie

Heure: 19 h 30

Prix : gratuit pour les membres, 7,50$ pour les non-membres.

Michel Lambert

La cuisine familiale de la grande région de Montréal, depuis 1 000 ans

La conférence portera d’abord sur la cuisine dans la région avant la visite des Français, en 1535, puis l’apport des fondateurs de Montréal. Ensuite, il sera question des apports ethniques et culinaires aux XVIIIe et XIXe siècles au sud du fleuve Saint-Laurent jusqu’à la rivière Richelieu. Finalement, quel est le dessin culinaire de la Rive-Sud actuelle.

En résumé, vous découvrirez comment les habitants de la rive-sud de Montréal ont exploité les ressources autochtones du territoire (plantes, gibier, poisson) et apporté les aliments et les recettes de leur pays d’origine, d’hier à aujourd’hui.

Michel Lambert est chef cuisinier, historien, auteur, enseignant en littérature retraité. Il a consacré plus de dix ans de sa vie pour réaliser son rêve de publier l’Histoire de la cuisine familiale du Québec, aux Éditions GID de Québec. Il est un vulgarisateur culinaire reconnu pour la minutie de ses recherches sur les origines de notre cuisine, ses influences, ses tendances et son évolution. Suite à sa formation à l’ITHQ, il développe une cuisine qui s’inspire des traditions culinaires innues, écossaises et françaises du Saguenay, sa région natale. Il a été chef cuisinier et aubergiste à la Maison de la Rivière, à La Baie, au Saguenay, pendant une quinzaine d’années. Auteur de plusieurs ouvrages et récipiendaire de nombreuses distinctions, il vit maintenant à La Prairie.

En févier 2021, il co-publiait, avec Élisabeth Cardin, « L’Érable et la perdrix, L’Histoire culinaire du Québec à travers ses aliments. » aux éditions Cardinal.

Endroit: Théâtre du Vieux-La Prairie

247, rue Sainte-Marie, La Prairie

Heure: 19 h 30

Prix : gratuit pour les membres, 7,50$ pour les non-membres.

Pierre-Olivier Maheux

Histoire du mouvement Desjardins

Le 6 décembre 1900, Alphonse Desjardins fonde avec l’aide de son épouse Dorimène Desjardins une première caisse populaire à Lévis. Aujourd’hui, le Mouvement Desjardins est le plus important groupe financier coopératif au Canada. Ce parcours hors du commun qui s’étend sur 120 ans sera présenté dans cette conférence à travers l’exemple de la Caisse populaire de La Prairie fondée en 1950.

Pierre-Olivier Maheux est historien à la Société historique Alphonse-Desjardins. Dans le cadre de ses fonctions au Mouvement Desjardins, il a rédigé quelques ouvrages sur des caisses au Québec et en Ontario et prononcé de nombreuses conférences sur le Mouvement Desjardins.

GRATUIT. Places limitées.

Il est possible de réserver en communiquant par courriel à [email protected]

Un lien vous sera envoyé quelques jours avant la conférence.

Gilles Laberge

Catherine Tekakwitha, 1656-1680, une nouvelle sainte au firmament

GILLES LABERGE est historien et archiviste contractuels. Son territoire d’intervention couvre la grande région du Sud-ouest de Montréal et de la Montérégie.

Comment une jeune Iroquoise du fond des bois a-t-elle pu faire son entrée au firmament de la chrétienté?

Dans cette Amérique coloniale, où la société française s’est donnée pour mission de procéder à l’évangélisation des peuples autochtones, ce personnage unique remet en question tous nos acquis sur la civilisation amérindienne.

Grace à une sélection d’images rares et anciennes, il nous fera revivre la vie des premiers occupants du territoire. En même temps, il nous permettra de découvrir le parcours exceptionnel de la jeune femme iroquoise honorée par le Vatican.

Endroit: Complexe multifonctionnel Guy-Dupré

500 boul. Saint-Laurent

La Prairie

Locaux 3 & 4

Heure: 19h30

Prix: Gratuit pour les membres, 5$ pour les non-membres

Gilles Barbeau

Curieuses histoires d’apothicaires

Professeur émérite de l’Université Laval, Gilles Barbeau est ancien doyen de la Faculté de pharmacie. Il enseigne l’histoire de la pharmacie à l’Université du troisième âge de Québec (UTAQ) et à la Faculté de pharmacie de l’Université Laval. Titulaire de nombreux prix et distinctions, il recevra le prix d’excellence en enseignement de l’Université Laval en 2011. À Varsovie, en septembre 2017, la Fédération internationale d’histoire de la pharmacie lui remet le prix Augustin Parmentier pour avoir valorisé l’histoire de la pharmacie et créé le journal « Pharmacopolis ». Il est le premier Canadien à recevoir cet honneur. Au début d’avril, il a été sélectionné parmi les finalistes du Prix Hubert Reeves qui récompense la qualité d’ouvrages portant sur la science et sur sa vulgarisation.

Le conférencier nous propose ici de découvrir l’histoire de la pharmacie et des apothicaires à travers de nombreuses anecdotes puisées dans l’histoire ou dans son expérience personnelle. Avec minutie et parfois humour, il décrit les rôle important joués par Louis Hébert ou encore Marie-Andrée Duplessis de Sainte-Hélène. Il aborde le personnage bouillant de Paracelse, pourfendeur d’apothicaires, de même que toutes ces grandes découverts faites par hasard: glycérine, iode, etc. Il décrit aussi le rôle de plusieurs autres pharmaciens qui ont aussi apporté une contribution remarquable au développement des soins de santé. C’est un récit historique aux rebondissements inattendus.

Endroit: Complexe multifonctionnel Guy-Dupré

500 boul. Saint-Laurent

La Prairie

Locaux 3 & 4

Heure: 19h30

Prix: Gratuit pour les membres, 5$ pour les non-membres

Philippe Gélinas Lise Roy

Noël en Nouvelle-France – Musiques et chansons

Approchez bonnes gens ! Venez entendre les beaux airs d’un Noël en Nouvelle-France. Le doux chant des bergers et les timbres fascinants des instruments anciens, entremêlés aux rythmes et aux couleurs des mélodies françaises, irlandaises, écossaises et amérindiennes, résonnent pour le plaisir de tous !

Enrobé d’anecdotes amusantes, Noël en Nouvelle-France transporte le spectateur aux sources des traditions et des coutumes qui accompagnaient les premiers Noëls d’autrefois au Canada.

Le nombre de places étant limité, veuillez réserver vos billets à la SHLM. Par courriel : [email protected] ou par téléphone au 450 659-1393.

Philippe Gélinas, musicien

Philippe a participé à plusieurs tournées en Amérique et en Europe au cours des dernières décennies. Il a joué et enregistré principalement avec l’Ensemble Claude-Gervaise. Il a travaillé pour la Compagnie musicale La Nef, volet jeune public et a collaboré à différents événements culturels avec le Studio de musique ancienne de Montréal, le Toronto Consort, le groupe Strada et l’Ensemble Anonymus.

Lise Roy, chanteuse.

Après des études en musique, en chant et en théâtre au Collège de Saint-Laurent et au Conservatoire de musique de Québec, elle se produit comme interprète et choriste dans les salles de spectacles, les studios d’enregistrement, les postes de radio et de télévision du Québec. En 1975, elle anime une émission quotidienne à la station de radio CHLC (Baie-Comeau) et intègre à ses thèmes une touche culturelle originale. En 1980, elle est finaliste au Festival de la chanson de Granby.

Endroit: Théâtre du Vieux-La Prairie

247, rue Sainte-Marie

La Prairie

Heure: 19h30

Prix: Exceptionnellement, 10$ Membres et non-membres

Laurent Busseau

DES IROQUOIS SUR LES GALÈRES DU ROI-SOLEIL

ATTENTION: Changement de date et d’endroit

Historien consultant sous le label Historien sans Frontière depuis 2009 Maîtrise en histoire (2003) et Certificat en journalisme (2008) auprès de l’Université de Montréal (Québec). Conférencier auprès des Belles Soirées de l’université de Montréal et de L’UTA de l’université de Sherbrooke. Auteur du livre «Les Fenians arrivent… histoire illustrée d’une invasions militaire irlandaise contre le Canada (1866-1870)», Édition Histoire Québec, Montréal en 2016.
Histoire peu connue de la Nouvelle-France, 36 guerriers Iroquois ont été envoyés sur les galères méditerranéennes du Roi-Soleil Louis XIV à la fin du XVIIe siècle. Cette conférence offre une nouvelle lecture sur ces iroquois pris lors de l’expédition punitive du gouverneur militaire de la Nouvelle-France contre l’Iroquoisie en août 1687, pour expliquer leur aventure depuis le port militaire de Rochefort jusqu’à l’arsenal royal de Marseille, où seulement 13 d’entre-eux survivront au calvaire des galères et retourneront au Canada en 1689.

Endroit: Théâtre du Vieux-La Prairie

247 rue Sainte-Marie

La Prairie

Prix: Gratuit pour les membres