Les gouverneurs de Nouvelle-France

Les gouverneurs de Nouvelle-France

La fonction de gouverneur.

En tant que premier administrateur de la colonie, le gouverneur est représentant personnel du roi. Bien que théoriquement il se doit de répondre de son administration au ministre de la marine, dont il dépend, le gouverneur contrôle exclusivement la politique extérieure de la colonie, les affaires militaires et les relations avec les autochtones et les autres colonies. Il va sans dire que l’éloignement de la Nouvelle-France garantit au gouverneur une très grande liberté d’action.

Commençons par le premier gouverneur de la Nouvelle-France, Samuel de Champlain, fondateur de Québec.

1612-1629 et 1633-1635

Commandant en chef et lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-France. Cartographe et explorateur. Reconnu comme le père de la Nouvelle-France, Champlain fonde Québec, se dévoue à la colonisation et explore les Grands-Lacs.

1567- Né à Brouage, Saintonge, France.

1598- Après les guerres de religion, il se met au service du roi d’Espagne.

1599-1601- Champlain visite l’Amérique et est nommé géographe du roi à son retour en France.

1603- Il effectue sa première expédition dans le Golfe du Saint-Laurent.

1604-07- Il accompagne en Acadie et en Nouvelle-Angleterre le Sieur de Monts, cartographe et lieutenant général pour la Nouvelle-France, mais il n’y reste pas.

1608- Revenu au Canada, il fonde Québec.

1609- Il s’allie aux Hurons contre les Iroquois. Il retourne en France.

1610- Il épouse Hélène, fille de Nicholas Boullé, secrétaire du roi. Sans enfants.

1613- Il remonte la rivière Outaouais.

1615-16- Il atteint la Baie Georgienne, via la rivière Outaouais et le Lac Nipissing et fait un voyage d’explorations vers l’Ouest Canadien jusqu’au Lac Ontario. Il y passe un hiver avec les Hurons, puis s’aventure en territoire iroquois.

1620- Il convainc Louis XIII de fonder une colonie en Nouvelle-France.

1627- Devenu lieutenant-gouverneur du Canada, il affermit l’établissement français et seconde l’évangélisation.

1628-29- Attaqué par les frères Kirke, il se voit contrait de livrer Québec aux Anglais.

1632-33- Suite aux efforts de Champlain, Québec est restituée aux Français. Il aura la satisfaction de voir la colonie s’établir sur des bases solides.

1635- 25 décembre : mort à Québec.
 

 

Tiré de la publication, Le Curieux, par Pierre Lapointe

Source image : G.A. Reid, r.c.a. Archives publiques du Canada