En août dernier un comité de la SHIM savamment mené par l'architecte Michel Létourneau rencontrait le maire, le gérant et l'ingénieur de la Ville de LaPrairie afin de leur faire part au nom de la Société de certaines recommandations relatives au nouveau règlement de zonage.

La SHLM s'est dite satisfaite de l'ensemble du règlement. Hormis quelques déceptions, l'administration municipale a répondu plutôt favorablement aux demandes et aux remarques exprimées par notre comité. L'essentiel des échanges est relaté de façon sommaire dans les lignes qui suivent; l'éditeur suggère aux lecteurs avides de plus amples explications de consulter le procès-verbal de la réunion; lequel est disponible à nos locaux.

1.demande de la SHLM: qu'on ajoute un paragraphe signalant aux résidents de l'arrondissement la nécessité d'obtenir un permis du MAC pour exécuter des travaux à l'extérieur des bâtisses.

réponse de la Ville: accepté.

2. demande: qu'on traite le cas "Rose et Laflamme" comme dérogatoire, ce qui permettrait en cas de fermeture de l'usine de récupérer la rue St-Louis.

réponse: la Ville assure que la situation actuelle ne saurait empirer.

3. demande: La SHLM souhaite que les habitations éventuellement construites face à l’Olympia soient réduites de 14 à 3 étages.

réponse: la hauteur sera réduite à 12 étages.

4. demande: qu'on réduise à 25% le pourcentage d'agrandissement permi pour les usages dérogatoires à l'intérieur de l'arrondissement.

réponse: on maintient le pourcentage permi à 50%.

5. demande: qu'on limite les commerces type de "voisinage" au rez-de-chaussée et les logements aux étages supérieurs pour les zones R-5.

réponse: il est accepté qu'aucun commerce ne soit sans logement.

6. demande: le présent règlement ne devrait pas favoriser la création de nouveaux stationnements au détriment de lots vacants.

réponse: la Ville n'a pas modifié le règlement dans le sens de notre demande, elle nous assure cependant d'un contrôle vigilant à ce sujet.

7. demande: afin de ne pas briser la trame actuelle de l'alignement des bâtisses le long des rues, la marge de "recul avant" pour toute nouvelle construction devrait être la moyenne des marges de recul des bâtisses voisines.

réponse: la marge de recul est fixée à 0 i.e. sur le trottoir.

8. demande: afin de favoriser les toits à combles inclinés, la hauteur maximum des édifices dans l'arrondissement devrait être ramenée à deux étages et demi.

réponse: accepté.

9. La Société et la Ville s'entendent sur une définition plus précise du mot “bruit” ; à inclure au présent règlement.