Un été de 82

Un été de 82

Le printemps denier nous vous promettions un été particulièrement actif au Musée. Déjà assurés d'une subvention du MAC de près de 25 000 $ pour la mise en valeur de l'arrondissement, nous espérions du gouvernement fédéral l'embauche de quatre étudiants qui auraient assuré l'accueil des visiteurs dans l'arrondissement.

Malheureusement nous n'avons pu bénéficier de la subvention à l'emploi. Aussi est-ce grâce à l'Association touristique Rive-sud, laquelle nous ayant grâcieusement prêté une employée, et grâce aussi au MAC qui nous autorisait à engager un étudiant, qu'une présence fut assurée au Vieux Marché durant les samedis et dimanches de l'été 82. Tout n'est cependant que partie remise: conjointement avec l’ATR nous réitérons auprès du fédéral la demande d'emploi pour une période de dix mois.

Déjà le Min. des Aff. culturelles nous a assuré de l'embauche de deux employés (en poste au 1er nov.) pour une durée de cinq mois. La Ville de LaPrairie assumera 10% des coûts de cette opération.

A l'hiver nous actualiserons le programme de "mise en valeur" par la réalisation d'un diaporama illustrant les grandes étapes du développement de l'arrondissement, également l'impression de deux dépliants (un promotionnel et un sur le circuit patrimonial) et la refonte de l'exposition permanente.

Au printemps la clientèle scolaire des niveaux primaires et secondaires de la région pourront apprécier l'histoire de LaPrairie grâce au projet "Connais-tu LaPrairie ? " également subventionné par le MAC. Ce projet créera des outils de diffusion de l'histoire à l'usage des enseignants.

Le Conseil de Ville à notre demande a reporté en mai la mise en place des capsules didactiques sur le parcours du chemin piétonnier.

Ajoutons à cela que ces mêmes élus municipaux sont en discussion avec l'ATR pour mener à terme l'installation d'un kiosque d'information touristique et finaliser le dossier de la signalisation routière. Le Conseil nous a également demandé quelques suggestions pour rafraîchir à l'ancienne l'affichage des noms de rues dans l'arrondissement.

Solide de ces appuis la SHLM ne peut que remplir plus efficacement son rôle de sauvegarde, de mise en valeur et de diffuseur des valeurs patrimoniales.