Natif de Granby. Diplômé en technique du Génie Civil. Fonctionnaire municipal à Verdun. Impliqué dans différents organismes locaux. Collabore dans une levée de fonds pour le financement de la S.H.L.M. il y a quelques années. C'est un passionné de l'histoire. Il a même suivi un cours de paléographie en vue de se familiariser avec les écritures anciennes. Il poursuit présentement sa recherche sur sa famille en France, en Suisse et au Québec, et ce depuis 12 ans.

M. Jolicœur a eu la courtoisie de nous communiquer quelques-unes de ses trouvailles.

Origine du nom Pilet

« Avant sa mort, survenue en 877, Charles le Chauve avait créé un duché de Bourgogne en faveur de son beau-frère, Boson, qui était roi de Bourgogne-Provence de 879 à 887. Le nom Pilet fut rencontré pour la première fois en Bourgogne où la famille possédait sa place d'origine à Chantrans ».

(Extrait de l'origine de la famille Pilet par « La Maison des Noms »).

Cette ville existe toujours aujourd'hui et est située dans la vallée de la Loue à une trentaine de kilomètres au sud de Besançon.

Mon ancêtre Louis Pilet a dû quitter Paris vers 1714 pour venir s'établir en Nouvelle-France. Il s'est marié à l'âge de 29 ans avec Louise-Thérèse Barbeau (Boisdoré), le 19 février 1727 à Notre-Dame de Québec. Il est alors sergent dans l'armée. Dans un contrat et acte de mariage, on retrouve le nom de Sieur François Amariton, capitaine d'une compagnie du détachement de la marine.

Recensement de Québec en 1948 : Louis Pilet âgé de 48 ans. Vers 1749, lors d'un recensement à Louisbourg (N.E.), on retrace notre Pilet, sergent dans la Compagnie de Ste-Marie, régiment de Karrer, régiment Suisse. Lors du mariage de son fils Vincent-Maurice en 1752, il est écrit dans son acte « fils de feu Louis Pilet dit Joli-cœur sergent dans les troupes ».

Vincent-Maurice est forgeron et employé dans la « forge de la construction à Québec ». Même s'il ne sait pas écrire, ni lire, c'est un homme avisé et débrouillard. Jeune marié et déjà qu’il est en affaires. Il vend un terrain à son beau-frère à l'Île d'Orléans (Notaire 16-03-1754).

Un peu plus tard, vers 1765, alors qu’il est habitant de la paroisse de St-Pierre de la Rivière du Sud, il vend un autre terrain à Sieur Jacques Murray, écuyer. Capitaine général gouverneur en chef de la province de Québec, seigneur et propriétaire des terres, fief et seigneurie de la Côte de Lauzon dite la Pointe de Lévy (Notaire Saillant 10-06-1765).

Signature Pilet

Généalogie de René Jolicœur
 

Alexandre et Émilie

 

 

René Jolicœur

Johanne Leroux

Notre-Dame de la Garde

Verdun

5 novembre 1977

Paul-Émile Leroux

Gertrude Laberge

Dorilas Jolicœur

Jeanne-D’Arc Paré

Notre-Dame de Bellerive

Valleyfield

19 août 1944

Arthur Paré

Aurore Faucher

William Jolicœur

Marie Bernard

St-Victor de Tring

Beauce

3 juillet 1906

Elzéard Bernard

Emma Fecteau

Ludger Jolicœur

Marie-Adèle Cloutier

St-Victor de Tring

3 février 1874

Olivier Cloutier

Esther Pageau

Magloire Pilet dit Joli-cœur

Louise Roy

St-François D’Assise

Beauce

12 janvier 1836

Thomas Roy

Marie-Anne Bisson

André Pilet dit Joli-cœur

Marie-Charlotte Bégin

St-Henri de Lévis

22 février 1802

Louis Bégin

Geneviève Lacasse

Vincent-Maurice Pilet dit Joli-cœur

Marie-Geneviève Godbout

St-Laurent

Île d’Orléans

6 novembre 1752

Antoine Godbout

Geneviève Rouleau

Louis Pilet dit Joli-cœur

Louise-Thérèse Barbeau

Notre-Dame

Québec

19 février 1727

Jean-François Barbeau dit Boisdoré

Françoise de Noyon

Jean Pilet

Marie Roussin

Saint-Étienne du Mont

Ville de Paris