Les années passent… janvier 1982 ! La SHLM existe depuis huit ans déjà. Si l’on regarde le chemin parcouru, il est suffisamment long pour alimenter nos réflexions et orienter nos agirs pour l’année qui vient.

On ne peut comprendre le rôle que la SHLM a joué sans l’associer étroitement à la création de l’arrondissement historique. Si la fondation de notre Société a précédé de trois années la création de l’arrondissement, le développement de celui-ci a considérablement influencé l’action de celle-là.

Si la création de l’arrondissement a eu pour effet de polariser les positions des citoyens, ou groupes de citoyens, elle a toutefois agi comme un élément stimulant. A l’occasion de nombreuses décisions des divers paliers de gouvernement, la SHLM a dû prendre position et souvent, faire des recommandations. De même, sur le plan budgétaire, elle a bénéficié d’un édifice rénové au coût de quelques 85 000,00$ et de subventions directes de l’ordre de 20 000,00$.

Ce contexte particulier a eu pour effet la mise en chantier de nombreux projets. Étant dotée d’outils qui font l’envie de tous, la SHLM se doit de réaliser les espérances que permettent tous ses moyens.

Nous avons dû, pour une plus grande efficacité, refondre notre constitution pour la rendre plus souple et mieux adaptée aux exigences nouvelles.

Pourtant le “membership” n’a pas augmenté. Au contraire. Si nous pouvons nous féliciter de la présence de nouveaux membres et de nouvelles ressources, nous devons en regretter plusieurs autres qui, selon le concours des événements, ont pris leurs distances.

Par ailleurs, nous sommes sollicités par de nombreuses personnes en droit de bénéficier des fruits que doivent produire les énergies investies.

On pourra se rappeler notre soirée d’élections de juin dernier. Chacun sentait bien le poids que pouvait constituer la présidence. Mais est-ce normal ? En d’autres termes, si un partage de tâche équitable était réalisé ne serions-nous pas moins écrasés, plus efficaces et plus encouragés ?

Le problème n’est pas nouveau. Il existe depuis plusieurs années. Il devient impérieux de le résoudre et chacun doit s’interroger. L’année qui vient nous apporte de nombreux projets.

Les capsules didactiques seront installées, nous devrons poursuivre nos démarches pour obtenir des fouilles archéologiques, le groupe Nouveaux-Horizons terminera son mandat, il faudra donc mettre sur pied un autre comité pour l’animation du Vieux Marché, l’exposition est à renouveler, les coffres sont à engraisser, nous devons collaborer à un plan de mise en valeur de l’arrondissement. Plusieurs membres avec les années, ont accumulé de l’information inédite. Nous devons cette année accentuer la diffusion de nos connaissances.

Mais surtout nous devons nous assurer d’un fonctionnement harmonieux de nos activités fondamentales. Ce sont d’abord ces activités qui donnent vie à la Société.

On ne doit rien prendre pour acquis ni allant de soi. Il n’y a pas de miracle. Chacun doit y aller de ses efforts, de sa disponibilité et de sa créativité. C’est sans aucun doute à ce niveau que sont les plus grandes exigences et d’autant plus héroiques qu’elles personnelles et effacées. Chose certaine nous avons besoin de vous tous ! Mais ne sont-ce pas là les défis que rencontre chaque organisation bénévole ?

Puisse la nouvelle année multiplier sans cesser pour chacun toutes les joies du cœur et vous combler au-delà de vos espérances.