Conférences – Saison 2007-2008 (suite)

Conférences – Saison 2007-2008 (suite)

5. 19 février 2008 : Philippe Charland

« Les Abénaquis dans la toponymie »

Cette présentation se veut une définition et une reconstruction de l'espace territorial du nord-est américain qu'est le Québec, à travers le médium de la toponymie, plus précisément à travers la toponymie « abénakise ». En utilisant cette avenue, il nous sera possible de revisiter notre propre espace de vie en y voyant les couches sous-jacentes qui le constituent. La carte du Wabanaki, maintenant disparue sous celle du Québec, nous permettra de voir notre monde à la manière abénakise et d'évaluer ce qui en reste. C'est donc à la résurgence d'un territoire disparu, sa définition, sa localisation et aussi à travers notre propre histoire que nous pourrons apprécier ce voyage dans le temps.

6. 15 avril 2008 : Jean-Pierre Yelle

« De Diel à Yelle »

À partir d'un ancêtre commun :

L’objectif de cette conférence est d’abord de situer Charles Diel dans son village de départ de Ste-Colombe en France. Nous ferons ensuite un survol des principaux lieux habités par les ancêtres au Québec depuis les origines jusqu’à aujourd’hui. Enfin nous examinerons la répartition actuelle des Diel ou Yelle en Amérique du nord.

7. 20 mai 2008 : Claude Deslandes, vétérinaire

« L’arrivée des animaux domestiques en Nouvelle-France »

On connaît beaucoup de choses sur les voyages des premiers Européens à avoir foulé le sol du nouveau continent, mais qu’en était-il des animaux que les explorateurs ont apportés avec eux aux XVIe et XVIIe siècle? Quelles furent les premières utilités du porc et du boeuf? Mis à part son existence bénéfique sur les navires infestés de vermine, le chat faisait-il vraiment partie de la famille de nos ancêtres? Un Iroquois sur un cheval, est-ce possible?

De quelle façon les races canadiennes de bovins, de chevaux et de poules pondeuses ont-elles vu le jour, et d’où proviennent ces chevaux laissés à eux-mêmes sur l’île de Sable au large de la Nouvelle-Écosse ou encore sur les bancs sablonneux de la Caroline du Nord?

Autant de questions, autant de réponses.